Bien sûr, vous connaissez la célèbre expression de Confucius « Une image vaut mille mots ». On la répète dans tous les sens, et même si c’est particulièrement vrai sur Internet, c’est intéressant d’en comprendre les raisons. Pourquoi les images sont-elles devenues une composante clé des stratégies digitales ?

On nous apprend (et c’est vrai) que le contenu est primordial : un contenu de qualité, intéressant, avec de la personnalité et qui apporte une vraie valeur ajoutée aux internautes, c’est le b.a.-ba. Pour attirer les internautes et les inciter à découvrir ce contenu, il faut savoir utiliser les ressources à notre disposition. Utiliser des visuels sur les réseaux sociaux est une méthode à la fois simple et efficace pour capter l’attention de votre audience.

4 raisons expliquent importance images réseaux sociaux

4 raisons qui expliquent pourquoi vous devriez intégrer les images dans votre stratégie sur les médias sociaux :

#1 Un web inondé par les images

Image publiée par Katherine Burkhart sur con compte Facebook en janvier 2015
Image publiée par Katherine Burkhart sur son compte Facebook en janvier 2015

Pour l’anecdote, voici l’image la plus partagée à ce jour. Publiée sur Facebook, le 21 janvier 2015, par une consultante en marketing habitant New York, l’image était initialement destinée à la famille et aux amis proches de l’utilisatrice. Mais, c’était sans compter sur le pouvoir viral du web social. Le jour même de sa publication, elle comptabilisait plus de 970 millions de likes et 273 millions de partages sur Facebook et détrônait, avec 63 millions de retweet, le record du célèbre selfie d’Ellen DeGeneres pris lors des Academy Awards 2014.

En 2014, près de 1,8 milliards de photos ont été téléchargées sur Internet chaque jour. Autant dire que vous avez pas mal de concurrence et qu’une simple publication textuelle sans image ou vidéo ne vous aidera pas au sortir du lot.

La popularité des réseaux sociaux comme Pinterest, Instagram et Snapchat nous le démontre tous les jours : l’image domine le web et particulièrement le web social. Ce qui nous amène au numéro 2 de cette liste.

#2 Des réseaux sociaux spécialisés dans l’image

Ici, les images ne se limitent pas à être une simple fonctionnalité mais sont placées au cœur même des plateformes. Pinterest, Instagram, Snapchat… ces réseaux sociaux ont fait le pari de tout miser sur l’image (et la vidéo). Et, ça marche !Utilisation de Snapchat par les adolescents par pays

☞ Selon une étude réalisée par Forester en 2014, Instagram est le roi du taux d’engagement, bien loin devant Facebook et Twitter. En effet, Instagram génère 58 fois plus d’engagement de la part de ses utilisateurs que Facebook, et 120 fois plus que Twitter.

☞ Quant à Pinterest, 47% des utilisateurs affirment avoir réalisé un achat en ligne après avoir la consultation d’une épingle.

☞ Chaque seconde, 8 796 photos sont publiées sur Snapchat. Et si votre cible est plutôt jeune, sachez que 45% des utilisateurs de Snapchat ont entre 18 et 24 ans et que 24% des adolescents français (13-17 ans) l’utilisent.

#3 Une consommation « fast-food » de l’information

Face au nombre phénoménal et croissant d’articles de blog et de publications postées sur les réseaux sociaux, nous avons modifié notre façon de consommer le contenu. Aujourd’hui, on scrolle rapidement les résultats de recherche sur Google et les flux de publications sur Facebook, Twitter ou Instagram en attendant de tomber sur la formule choc mais surtout le visuel qui saura capter notre attention.

Tout l’enjeu réside dans cette problématique désormais : comment parvenir à capter l’attention des internautes face à une consommation « fast-food » de l’information ?

Quand on sait que le cerveau humain traite des images sans que nous n’en soyons même conscients et qu’il peut reconnaître en seulement 100 millisecondes un objet familier… On comprend vite pourquoi les images sont un moyen idéal pour communiquer sur les réseaux sociaux.

#4 Une image vaut mieux que mille mots

Et, quoi de mieux pour sortir du lot que d’utiliser une image qui va provoquer chez les internautes une réaction (un clic pour lire un article, un « J’aime » pour marquer son appréciation, un commentaire pour donner son avis, un RT pour partager du contenu intéressant…) ?

Spectateurs dans une salle de cinémaContrairement aux textes qui demandent un effort supplémentaire au cerveau pour assimiler ce que nous voyons – nous devons lire, traiter puis contextualiser l’information -, les images ne demandent simplement qu’à être « vues ». L’image que nous voyons va ensuite faire résonner en nous une émotion.

☞ Lorsque nous entendons une information, nous en conservons que 10% trois jours plus tard. Mais, si cette information est associée à une image pertinente, nous retenons cette fois 65% de cette information.

☞ On peut prendre en exemple un triste fait d’actualité où la photo d’un jeune enfant syrien échoué sur une plage en Turquie a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux et relancé la discussion autour des migrants comme peu d’articles l’avaient fait jusqu’à lors. Le média britannique The Independent a justifié l’utilisation de cette photo par la puissance émotionnelle qu’elle dégage :

« Nous avons décidé de publier [cette photo] car, avec l’utilisation de mots souvent désincarnés pour parler de la crise des migrants, il est trop facile d’oublier la réalité de situations désespérées parmi les réfugiés. »

Ce triste évènement est une éloquente illustration du pouvoir émotionnel et du langage universel de l’image. Dans ce cas, il n’a nécessité aucune traduction et explications initiales pour capter l’attention des internautes du monde entier : la photo parlait d’elle-même.

Prenons note : notre comportement sur internet évolue, notre façon d’engager et de communiquer doit suivre le même mouvement. Ce changement implique d’utiliser dans votre stratégie de marketing digital un média convaincant et captivant : l’image. Face à ce constat, une tendance forte s’impose depuis quelques années : le picture marketing ou comment promouvoir sa marque et créer de la valeur par l’image.

Si cela vous intéresse et que vous souhaitez que ça fasse l’objet de nouveaux articles, n’hésitez pas à le dire en commentaires.

Save