Depuis sa création, le nombre d’utilisateurs sur Facebook n’a cessé d’augmenter. Ils sont à présent 800 millions de membres actifs à travers le monde, et 25 millions en France.

Vous vous demandez peut-être si vous devriez profiter de ce vaste vivier et créer une page Facebook pour votre activité (freelance ou blog).

Vous n’êtes pas seul.

Je me posais la même question pour mon blog. Est-ce que ça vaut vraiment le coup que je créé une page Facebook ? Pour moi, la réponse est non. Pour deux raisons très simples :

  1. Je n’ai pas le temps de gérer une page Facebook. C’est un réel engagement : il est vraiment important de publier régulièrement et d’être pleinement impliqué dans l’animation de sa page (coucou l’algorithme de Facebook).
  2. Je ne suis pas une grande fan de Facebook. Yep, c’est dit. Le temps que j’ai à consacrer à ma communication sur les réseaux sociaux, je préfère l’investir sur des réseaux sociaux que j’apprécie vraiment utiliser et qui sont pertinents pour mon activité.

Qu’est-ce que je « risque » si je ne suis pas sur Facebook ?

OK, mais si je ne suis pas sur Facebook est-ce que c’est vraiment grave ? Qu’est-ce que je risque ?

Ne pas être présent sur Facebook, c’est potentiellement perdre le contrôle de votre image et de recevoir des commentaires négatifs sur vos produits ou services sans être en mesure de répondre et de rectifier le tir.

Lors d’une polémique, les réseaux sociaux – Facebook et Twitter en fers de lance – se transforment en véritables catalyseurs des critiques des internautes. Les entreprises doivent alors être présentes et très réactives. D’autant plus que sur Facebook, il est possible de créer des page non officielles. Mais, rassurez-vous il est également possible de réaliser facilement une migration des non-officielles vers la vôtre ou de demander leur suppression à Facebook.

Mais, simplement créer une page et en rester là n’est pas suffisant. Il va falloir que vous travaillez un peu ! Facebook est un réseau social qui dispose de ses propres règles, il ne s’agit pas d’un canal de communication traditionnel. Une page Facebook vous permet de tisser une véritable relation avec vos clients ou vos lecteurs.

Pourquoi les utilisateurs aiment une page sur Facebook ?

C’est intéressant de comprendre la psychologie derrière un like Facebook. Premièrement, parce que ces informations peuvent nous permettre d’ajuster notre stratégie sur Facebook et d’offrir un contenu plus adapté à nos abonnés. Et, ensuite parce que je suis curieuse et que je pose beaucoup de questions ! 😉

Une étude récente explicite les raisons et les motivations qui poussent les utilisateurs à s’abonner à une page sur Facebook.

Pourquoi les membres s'abonnent à une page sur FacebookOn constate clairement que les personnes interrogées like une page Facebook pour :

  • Être informées des dernières offres promotionnels et réductions
  • Suivre l’actualité commerciale de l’entreprise
  • Gagner des cadeaux et bénéfices gratuits
  • Afficher sa loyauté vis-à-vis de la marque

Animer une page sur Facebook nécessite de publier du contenu à valeur ajoutée, à bonne fréquence (sans excès, les internautes ne veulent pas être spammés) et d’inciter vos fans à interagir avec vous.

Les erreurs à ne pas commettre sur Facebook

Exemple de la campagne Greenpeace contre Nestlé

Pour bien comprendre les enjeux d’une page Facebook et les erreurs à ne pas commettre, je vais vous raconter la petite histoire de Nestle et Greenpeace.

En mars 2010, après la campagne de sensibilisation lancée par Greenpeace à l’encontre de Nestlé (qui utilise de l’huile de palme dans la production de certains de ses produits et dont l’exploitation commerciale détruit de nombreuses forêts tropicales 😡), une vague de protestation a pris d’assaut la page fan de la marque.

Première réaction et première erreur : Nestlé y répond de manière autoritaire et répressive. Le contre-coup ne s’est pas fait attendre : les critiques des internautes se sont décuplées et sont devenues totalement incontrôlables. Résultat : le bad buzz ne faiblit pas, au contraire il prend de l’ampleur.

Réponse du Community Manager de Nestle aux commentaires mécontents des utilisateurs
Réponse du Community Manager de Nestle aux commentaires mécontents des utilisateurs

Nouvelle réaction et nouvelle erreur : Que fait Nestle en réponse ? La marque décide de fermer sa page Facebook en pensant certainement qu’en l’absence de page, les gens ne pourraient plus exprimer leur opinion. C’est bien sûr une erreur ! Les gens ont continué de se faire entendre sur Facebook, sur les blogs, sur Twitter, dans les commentaires des sites de médias. La seule différence, c’est que Nestle n’était plus là pour répondre et corriger le tir.

Une page Facebook c’est tisser une relation à double-sens

Ce qu’il faut retenir de l’exemple de Nestle :

  1. Le succès de votre page sur Facebook ne se résume pas aux nombres de fans. C’est une relation et un dialogue entre vous et eux. Il faut savoir écouter vos abonnés et se remettre en question.
  2. Désactiver ou supprimer une page sur Facebook n’étouffe pas un conflit naissant et n’aide certainement pas à écouter et résoudre les problèmes.

Les avantages d’une page Facebook pour votre entreprise ou votre blog

Avec 22,5% du temps passé en ligne, les réseaux sociaux représentent la première destination des internautes.

Vous pouvez imaginer alors quels enjeux majeurs ils recouvrent en terme de communication et les objectifs qu’ils pourraient vous permettre d’atteindre : 

  • développer la visibilité de votre entreprise, de vos services, de votre blog ;
  • vous positionner comme un expert dans votre domaine ;
  • augmenter le trafic vers votre site ;
  • vous différencier de la concurrence ;
  • créer un lien privilégié et fidéliser vos clients ou lecteurs ;
  • moderniser votre image ;

Je m’arrête là, non ? Je crois que vous avez compris l’idée !