Facebook, Insights, Réseaux Sociaux

Dis-moi ce que tu likes, je te dirai qui tu es

14 mars 2013
Facebook Like Button

Selon une étude de l’université de Cambridge, les statuts, pages et personnalités publiques que l’on like sur Facebook révéleraient des informations assez précises de notre personnalité.

L’étude a analysé l’activité sur Facebook de 58 000 utilisateurs américains qui ont fourni, via une application, leurs likes, leurs informations démographiques et des résultats à des tests psychométriques afin de dresser leur profil psychologique. Les Likes ont été rentrés dans des algorithmes et croisés avec les données démographiques et psychologiques des utilisateurs. Les chercheurs ont ainsi pu en déduire des modèles statistiques. Ces modèles ont permis de déterminer avec 88% de précision quand les utilisateurs étaient de sexe masculin, de distinguer avec 95% de précision les utilisateurs de type Afro-américain de ceux de type caucasien, avec 85% de précision les utilisateurs Démocrates des Républicains.

Les gens qui aiment Le Parrain sont susceptible d’avoir un QI plus elevé que ceux qui aiment Sephora, ceux qui aiment Wes Anderson seraient plus spontanés, ceux qui aiment Foursquare mieux organisés, ceux qui aiment les jeux vidéos seraient plus réservés tandis que ceux qui aiment Michael Jordan seraient plus sociables. Une liste plus complète des prédictions de personnalité en fonction de likes sur Facebook est disponible ici.

L’étude montre que des estimations précises sur l’âge, le QI, la race, la sexualité et la personnalité des utilisateurs Facebook peuvent être déduites de l’analyse de leurs likes. Et même si les portraits déduits des likes facebook ne sont précis qu’à 60%, ils sont quant même utiles pour les annonceurs qui ont la possibilité de toujours mieux cibler sur le réseau social et de personnaliser leurs messages.

Pour le fun, une application Facebook basé sur le même concept d’analyse de likes Facebook permet de déterminer les traits principaux de notre personnalité : You are what you like.

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply