Insights, Réseaux Sociaux

Les marques face à la Social Detox

12 avril 2013
Social-Detox

Selon une étude de l’agence Dagobert, la France compte 9,3 millions de déconnectés. Parmi eux, certains font le choix de la déconnexion curative : ils se déconnectent volontairement avant de tomber dans une consommation addictive d’Internet. Comment les marques réagissent face à cette nouvelle tendance ?

41% des internautes déclarent avoir du mal à se passer d’Internet plus de 3 jours, paradoxalement ils sont 62% à vouloir se déconnecter. Pourquoi ? Pour re-découvrir la vie IRL, pour afficher ses convictions anti-internet, pour faire une rehab, par peur du F.O.M.O  …

Le F.O.M.O ou « Fear Of Missing Out », c’est la peur de passer à côté de quelque chose : on vérifie notre boîte mail, nos comptes Facebook, Twitter, Pinterest toutes les cinq minutes. Pour apprendre à maîtriser cette angoisse, certains provoquent une rupture dans leur façon de consommer Internet et apprennent à l’apprécier dans la modération, transformant le F.O.M.O en J.O.M.O ou « Joy Of Missing Out ».

Sans grandes surprises, la déconnexion curative touche principalement les réseaux sociaux. Les marques ont compris cette tendance de société  et tentent de se l’approprier pour mieux cibler ces déconnectés.

The Whooper Sacrifice - Social Detox

Windows Phone met en scène des utilisateurs dans des moments-clés de leur quotidien qui, trop absorbés par leur smartphone, en oublient la vie réelle : Windows Phone réinvente l’utilisation des smartphones en modifiant l’accès à l’information des mobinautes.

Kit Kat a mis en place des zones sans Wifi, accessibles à tout le monde, incitant ainsi les passant à faire une pause avec l’omniprésence d’Internet (« Have a break, have a Kit Kat »).

Burger King a lancé une application Facebook « The Whooper Sacrifice » qui permettait de gagner un Whooper, son burger phare, tous les 10 contacts supprimés.

 

Plus récemment, c’est NESCAFE qui a surfé sur la tendance du Social Detox en proposant de nous interroger sur combien de nos amis Facebook sont de vrais amis ? Avec combien d’entre eux, accepterions-nous de prendre un café ? NESCAFE nous propose de suivre les péripéties d’Arnaud qui va tenter de prendre un café avec plusieurs de ses amis Facebook.

Autour des réseaux sociaux et des nouveaux modes de consommation engendrés par les supports mobiles, de nouvelles convictions voient le jour. Selon Dagobert, les marques doivent prendre le virage et à s’adapter sur 5 points :

  1. Modérer la fréquence de publication
  2. Une présence plus utile
  3. Plus de transparence
  4. Plus de simplicité
  5. Une cohérence digitale VS réalité

L’intégralité de l’étude Digital Detox est disponible ici :

Digital Detox : tendance déconnexion from Dagobert

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Les marques face à la Social Detox | Dig... 4 mars 2014 at 14 h 15 min

    […] Selon une étude de l'agence Dagobert, la France compte 9,3 millions de déconnectés. Parmi eux, certains font le choix de la déconnexion curative : ils se déconnectent volontairement avant de tomber dans une consommation addictive d'Internet. Comment les marques réagissent face à cette nouvelle tendance ? 41% des internautes déclarent avoir du mal à se…  […]

  • Leave a Reply