Ça y est vous avez lancé votre propre blog ? Bravo ! Vous cherchez maintenant des conseils pour l’améliorer et le faire connaître ? Vous êtes au bon endroit, j’ai écrit cet article spécialement pour vous.

Est-ce que vous saviez qu’il y a plus de 200 millions de blogues dans le monde et que 4 millions d’articles sont publiés chaque jour ? Plutôt impressionnant, non ?

Quand on prend conscience de ces chiffres colossaux et du nombre de blogueurs qu’ils existent, on se dit que la concurrence est rude mais qu’on ne va pas baisser les bras et on va mettre toutes les chances de notre côté pour tirer son épingle du jeu.

De la chance ? Pas vraiment, plutôt de l’huile de coude, des astuces et des bonnes pratiques à utiliser que je vous livre aujourd’hui dans ce guide.

1. Identifier votre audience

De la même façon qu’il est important d’identifier son audience quand on définit  sa stratégie sur les réseaux sociaux, il faut aussi réfléchir à qui sont vos (futurs) lecteurs.

Dans cette première étape, je vous invite à dresser le portrait robot de vos visiteurs types. En marketing, on appelle cela créer un persona ; ça permet de mieux cerner l’identité et les attentes des clients.

En appliquant cette technique à votre blog, vous aurez une idée plus précise de ce qu’attendent vos lecteurs et de comment améliorer le contenu à leur proposer.

Comment créer un persona ?

Vous pouvez réaliser des personas pour votre blog grâce à plusieurs méthodes :

  • Analyser le comportement de vos visiteurs sur Google Analytics (d’ailleurs, est-ce que votre site est bien conforme à la loi sur les cookies ?)
  • Poser directement des questions à vos lecteurs (via les réseaux sociaux et votre blog, par email)
  • Se mettre à la place de votre audience : À qui s’adresse votre blog ? Qui serait intéressé par le type de contenu que vous publiez ? Pourquoi ?

L’idée est de créer une fiche d’identité pour chaque persona (n’hésitez pas à donner un nom à chacun ça aide !) avec les éléments suivants : tranche d’âge, localisation, sexe, profession, objectif de visite sur le blog, articles et catégories favorites, etc…

2. Créer du contenu intéressant et adapté

Maintenant que vous une idée un peu plus précise de l’identité et des attentes de vos lecteurs, il va falloir commencer à créer du contenu. Après tout, c’est pour ça que vous avez créé votre blog non ? ;)

Un contenu de qualité

Ce point-là, c’est l’évidence même pour moi : il faut produire et propose un contenu de qualité, intéressant et à valeur ajoutée. Si vous voulez que vos lecteurs restent plus de deux minutes sur votre site, partagent vos articles sur les réseaux sociaux et reviennent, il faut leur proposer un contenu qui leur donne envie de le faire !

Soyez passionné

Gérer un blog demande du temps et de l’implication, si vous n’êtes pas vraiment intéressé par sa thématique, vous vous en lasserez vite et vos lecteurs le ressentiront à travers la qualité de vos écrits et la fréquence de publication. Écrivez sur un sujet que vous maîtrisez et qui vous passionne.

Soyez vous !

C’est votre blog, votre lieu d’expression : soyez vous, montrez votre personnalité !

Lorsque j’ai commencé ce blog, j’employais un ton beaucoup trop factuel qui ne me ressemblait pas. J’avais du mal à écrire mes articles et faisais souvent face au fameux syndrome de la page blanche. Je me suis rendu compte que je cherchais à donner un angle marketing et commercial à mes articles comme ceux que je lisais sur les magazines en ligne spécialisés. Mais ce n’était pas moi ! Puis, j’ai eu un déclic et je me suis enfin mise à m’exprimer avec ma propre voix. C’est mieux non ? ;)

Ce qui plaît à vos lecteurs

Après quelques temps d’activité, vous serez en mesurer d’analyser les types de contenu et les catégories qui intéressent le plus vos lecteurs. En identifiant le contenu plébiscité par vos lecteurs, vous pourrez affiner la ligne éditoriale de votre blog (si vous le souhaitez).

Identifiez les types de contenu et les catégories les plus plébiscités par vos lecteurs : c’est pour ça qu’ils viennent sur votre blog.

3. Mettre en place un calendrier de contenu

Est-ce que ça ne serait pas agréable d’avoir un blog bien organisé ? Une fréquence de publication constante, pas de panne d’inspiration, des articles de qualité ? Bref, un processus bien huilé !

J’ai la solution ! Enfin, je ne l’ai pas inventée, mais je vous la recommande vivement. Rien ne vaut un bon vieux calendrier de contenu (ou calendrier éditorial).

Pourquoi utiliser un calendrier de contenu pour son blog ?

Quand toute la stratégie de votre blog est concentré dans un seul document, c’est beaucoup plus facile de rester organisé et d’avoir une vue d’ensemble pour mieux l’optimiser. Mettre en place un calendrier de contenu vous aide aussi à être plus productif parce que vous savez exactement ce que vous avez à faire et à publier dans les temps.

Un rythme de publication régulier et constant invite vos lecteurs à revenir et améliore votre positionnement dans les résultats de recherche (Google tend à récompenser les sites avec un contenu frais).

Je mets quoi dans un calendrier de contenu ?

Personnellement, j’ai créé un document (feuille de calcul) sur Google Drive (donc accessible de partout) où j’indique sur les mois à venir les prochains articles à écrire avec :

  • Le titre de l’article
  • Une rapide description
  • La catégorie de l’article
  • Les principaux mots-clés
  • La date et l’heure de publication

Sur quelle période doit s’étendre un calendrier de contenu ? 

La réponse à cette question dépend vraiment de vous et de votre organisation. Je vous conseille d’anticiper la publication de vos articles en ayant un mois d’avance au minimum. Si vous pensez pouvoir vous organiser pour étendre sur une plus longue période, à vous de jouer !

4. Utiliser des titres accrocheurs

C’est un des éléments-clés de vos articles, souvent vu en premier par vos lecteurs. Un bon titre résume honnêtement et de façon concise le contenu de votre article, capte l’attention des utilisateurs et leur donne envie d’en savoir plus.

Oust, les titres racoleurs !

Un titre accrocheur c’est bien, un titre racoleur c’est un grand NON ! Bien sûr, ça augmenterait les visites très facilement, mais ça ferait aussi exploser votre taux de rebond (pourcentage de visites où l’on quitte votre blog après avoir consulté une seule page) et impacterait négativement le temps passé sur votre site.

Un titre racoleur qui vend du rêve, c’est sûr ça incite au clic mais les visiteurs repartent aussitôt de votre blog, frustrés et avec l’impression de s’être (encore) fait avoir. On oublie et on privilégie des formules accrocheuses certes mais honnêtes.

Les formules du type « Comment… », « 6 étapes pour… », « 10 astuces pour… » fonctionnent assez bien, car elles accompagnent souvent un titre clair et pragmatique (on sait ce qu’on va trouver si on clique).

Intégrer les principaux  mots-clés dans le titre

Enfin, n’oubliez pas d’intégrer les principaux mots-clés de votre article dans le titre.

  • Premièrement parce qu’en utilisant les mots-clés importants il y a de bonnes chances pour que vous résumiez efficacement la ligne de votre article en quelques mots.
  • Deuxièmement, parce que le titre des pages est également un élément important dans le référencement naturel de votre site : les robots de Google analyseront votre page et son positionnement dans les résultats de recherche dépendra en partie des mots-clés du titre.

5. Tirez parti des visuels

Soyons honnêtes, un gros pavé de texte n’est pas très engageant. Nos yeux ont tendance à se promener et à ne pas tenir en place. Il faut donner envie aux lecteurs de lire vos articles et jusqu’au bout de préférence.

Des images de qualité

Captez l’attention de vos lecteurs avec des visuels forts : images, infographies et vidéos. D’autres parts, si vous agrémentez votre article de jolis et intéressants visuels, il y a de fortes chances que vos lecteurs aient envie de les épingler sur Pinterest.

Des images optimisées pour le référencement naturel et votre site

Renommez vos images avec les mots-clés de votre article et n’oubliez pas de compléter la balise description (ALT) de vos visuels, outre le fait qu’elles soient un élément clés dans le référencement naturel, c’est aussi la description qui apparaîtra sur Pinterest si l’image est épinglée.

On dit « Oui ! » aux images en haute qualité agréable à regarder, mais on dit non aux visuels trop lourds qui ralentissent les sites internet.

6. Faire le lien avec vos autres articles

Si vous voulez que vos lecteurs restent sur votre blog, vous devez leur donner l’opportunité de découvrir d’autres articles intéressants que vous avez écrits.

  •  Intégrez dans chaque nouvel article des liens vers vos anciennes publications qui vous semblent pertinentes par rapport au sujet abordé.
  • Ajouter à votre blog une section ‘Articles similaires’, directement sous vos articles.

7. Conclure en beauté

Dans la conclusion, mettez l’accent sur les leçons apprises et les pistes de réflexion à suivre mais pas seulement :

  • Suscitez l’engagement de vos lecteurs en les invitant à réagir. Posez une question, demandez leur opinion ou leurs retours d’expérience sur le sujet que vous venez d’aborder, etc.c.
  • Invitez vos lecteurs à partager votre article sur les réseaux sociaux.

8. Partagez vos articles sur les réseaux sociaux

Intégrez les boutons de partage social à vos articles (Facebook like, Facebook share, Twitter, Google+, Linkedin, Pinterest). Découvrez ici 5 astuces pour intégrer les réseaux sociaux à votre webdesign.

Une fois publiés, partagez vos articles sur votre compte Facebook personnel, la page Facebook de votre blog, Twitter. Ne négligez pas Linkedin et Google+. Insérez une image spécialement conçue pour Pinterest dans chacun de vos articles.

9. Analyser le trafic de votre blog

C’est important que vous analysiez régulièrement le trafic de votre blog. Au lieu de reproduire indéfiniment la même routine, prenez le temps de regarder les performances de vos articles : ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas (ou plus).

Commencez par jeter un coup d’œil à ces KPI (indicateurs clés de performance) :

  • les articles les plus lus
  • les articles les plus partagés sur les réseaux sociaux
  • nombre d’inscrits à votre newsletter
  • le taux de rebond (un taux de rebond particulièrement élevé sur certains articles ou pages de votre blog doit vous alerter)

En faisant régulièrement cet exercice, vous ajusterez chaque fois un peu plus votre stratégie.Save

Save