Le mode d’emploi pour construire une France verte

Le scénario négaWatt envisage un autre futur dans lequel la France pourrait se passer complétement d’énergies fossiles et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Face au dérèglement climatique, à l’épuisement des ressources et au risque d’accidents nucléaires, les 23 experts de l’énergie de l’association négaWatt ont analysé notre façon d’utiliser l’énergie en France pour identifier les secteurs dans lesquels nous pourrions réduire notre consommation.

Des mesures concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

De ces recherches est né le scénario négaWatt, un plan d’action pour réussir la transition énergétique de la France qui s’appuie sur trois piliers fondamentaux :

  • La sobriété énergétique ou réduire notre consommation d’énergie individuelle et collective en priorisant les besoins essentiels
  • L’efficacité énergétique ou diminuer la quantité d’énergie nécessaire grâce à des améliorations telles qu’une meilleure isolation des bâtiments ou une conception plus efficace et écologique des appareils électriques
  • Le recours affirmé aux énergies renouvelables qui sont inépuisables et ont un impact plus faible sur l’environnement que les énergies fossiles

Ce plan d’action propose des solutions concrètes pour inciter les décideurs à mettre en place des mesures profondes dans les différents secteurs de la consommation (bâtiment, transport, industrie, agriculture) et de la production d’énergie. En voici quelques exemples :

Bâtiment
Le bâtiment est le premier secteur de consommation d’énergie en France.
Améliorer l’isolation thermique diviserait par 3 la consommation de chauffage des Français. Éteindre les équipes des bureaux pendant la nuit (ordinateurs, éclairages, ventilation) réduirait de 1/3 leur consommation électrique.
Transport
Le transport est le secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre en France. Réaménager les espaces pour privilégier la marche, le vélo, les transports en commun ou le covoiture électrique diviserait par 20 les émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer la qualité de l’air et donc la santé des citoyens.
Industrie
La conception des produits que nous utilisons nous pousse à jeter et racheter trop régulièrement nos équipements. Fabriquer des objets durables, réparables et recyclables réduirait la production industrielle et la consommation d’énergie et de matières premières.
Agriculture
L’élevage bovin rejette énormément de gaz à effet de serre. Simplement réduire notre consommation de viande de moitié diminuerait le nombre d’animaux d’élevage et la pollution qu’ils génèrent et nous permettrait d’adopter un mode de vie plus sain.

La mise en œuvre par les pouvoirs publics de ce plan d’action pour une transition énergétique pourrait permettre à la France de rompre sa dépendance avec les énergies fossiles d’ici 2050, car la totalité des besoins énergétiques seraient satisfaits par les énergies renouvelables.

Les bénéfices sont multiples tant pour l’environnement et la santé que pour l’économie

Les conséquences pour les citoyens et l’environnement seraient nombreuses et très positives : une meilleure qualité de l’air, de l’eau, du sol et de la biodiversité, et donc de la santé des citoyens, des milliards d’euros économisés (moins coûteux que de poursuivre avec les énergies fossiles), plus de pouvoir d’achat et la création de 600 000 emplois dans l’isolation des bâtiments ou la production d’énergies vertes.

Un scénario similaire pour accélérer la transition énergétique de l’Europe

Le comité d’experts de négaWatt en collaboration avec des acteurs européens travaille actuellement à la conception d’un scénario similaire à l’échelle européenne. Car, c’est bien à ce niveau que de nombreuses réglementations et décisions en matière d’énergies vertes sont prises.

NégaWatt souhaite proposer un plan d’action pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre de l’Europe en suggérant à Bruxelles des solutions concrètes.

EN SAVOIR PLUS ET SOUTENIR LE PROJET

Auteure : Julie Mirande

Bonjour, je suis créatrice de contenu digital et convaincue que le numérique peut servir le bien commun et contribuer à changer le monde.Ici, je distille des ondes positives et bienveillantes pour apprendre à préserver la planète, construire un monde meilleur à son échelle et vivre en harmonie avec soi-même.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *