Précautions d’utilisation des huiles essentielles

Bien que naturelles, les huiles essentielles sont très concentrées en principes actifs et puissantes. Nous avons la chance d’avoir à notre disposition un large choix dans le commerce pour prendre soin de soi et de sa santé au naturel. Mais, les huiles essentielles doivent toujours être utilisées avec modération et en respectant les précautions d’emploi pour chacune d’elles. Voici quelques réglèes à connaître pour profiter des bienfaits des huiles essentielles en toute sécurité !

Règle n°1 : personnes à risque

Fortement déconseillées (sauf exceptions) pour les bébés, enfants de moins de 6 ans, femmes enceintes ou allaitantes, personnes épileptiques ou présentant un cancer hormono-dépendant. Prudence pour les jeunes enfants, personnes sujettes aux allergies ou sous traitement médical.
Ne laissez pas les huiles essentielles à la portée des enfants.

Règle n°2 : animaux

Les huiles essentielles peuvent être dangereuses voire mortelles pour les chats (et les furets) qui ont un odorat beaucoup plus développé que le nôtre. Il est déconseillé de diffuser des huiles essentielles en leur présence sans qu’ils aient la possibilité de sortir. Il est préférable d’utiliser des hydrolats. Les mêmes précautions s’appliquent pour les furets.
Pour les chiens, il est fortement recommandé de consulter un ou une vétérinaire spécialisé·e en aromathérapie.
Ne laissez pas les huiles essentielles à la portée des animaux.

Règle n°3 : dosages

Veiller à respecter les dosages. Il vaut mieux légèrement sous-doser que surdoser dangereusement.

Règle n°4 : test d’allergie

Afin éviter tout risque d’allergie, il est recommandé de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude et d’attendre quelques heures avant toute utilisation.

Règle n°5 : application cutanée

Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux, le contours des yeux et près du conduit auditif de l’oreille. Elles s’utilisent diluées dans une huile végétale lorsqu’elles sont appliquées sur la peau.
Certaines sont photosensibilisantes (Bergamote, Citron, Mandarine, Orange, Pamplemousse, Verveine citronnée...) ; il faut éviter de s’exposer au soleil durant les 8 à 12h suivant l’utilisation de ces huiles.

Règle n°6 : voie orale

Les huiles essentielles prises par voie orale doivent toujours être diluées sur un support (comprimé neutre, sucre, miel, huile végétale).

Règle n°7 : inhalation

Les personnes asthmatiques doivent éviter l’inhalation d’huiles essentielles.

Règle n°8 : conservation

Les huiles essentielles doivent être conservées à l’abri de la lumière dans des flacons opaques entre 5°C et 40°C.

Règle n°9 : attention au nom

Bien qu’ayant un nom très proche, la Lavande aspic et la Lavande fine (ou officinale) sont bien deux huiles essentielles aux propriétés différentes. Faîtes attention au nom complet des huiles essentielles que vous utilisez.

Règle n°10 : avis médical

De manière générale, l’aromathérapie ne saurait se substituer à un ou une médecin. En cas de doute ou d’interrogation, il convient de toujours se référer à des sources de référence ou demander l’avis d’un professionnel de santé.
Si vous êtes sous traitement médicamenteux, veillez à consulter un ou une spécialiste de santé et d’aromathérapie avant l’utilisation des huiles essentielles.

Les informations sur les huiles essentielles disponibles sur ce site sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles sont le fruit de mon expérience et des recherches sur le sujet. Je vous invite à régulièrement venir relire ces règles d’usage pour les garder en tête.